DVD : Phantom Thread

//DVD : Phantom Thread

DVD : Phantom Thread

 

Le pitch

Dans le Londres des années 50, le couturier de renom Reynolds Woodcock (Daniel-Day Lewis) et sa sœur Cyril (Lesley Manville) règnent sur le monde de la mode anglaise. Ils habillent aussi bien les familles royales que les stars de cinéma, les riches héritières ou le gratin de la haute société avec un style inimitable. Les femmes vont et viennent dans la vie de ce célibataire aussi célèbre qu’endurci, lui servant à la fois de muses et de compagnes jusqu’au jour où la jeune et très déterminée Alma (Vicky Krieps) ne les supplante toutes pour y prendre une place centrale. Mais cet amour va bouleverser une routine jusque-là ordonnée et organisée au millimètre près…

Ce qu’on en pense

Pour ce qui sera (jure-t-il) son dernier film en tant qu’acteur, l’élégant Daniel Day Lewis pouvait difficilement rêver mieux que d’endosser le costume de Reynolds Woodcock (personnage fictif mais inspiré du couturier espagnol Cristobal Balenciaga ) qui lui va à merveille. Il porte les colères et les doutes du personnage, génie obsessionnel, passant en une réplique de la figure du créateur charismatique à celle d’un  homme à la fragilité enfantine. Face à lui, c’est un ballet de femmes mené par les Vicky Krieps et Lesley Manville (excellentes chacune dans leur registre), que Paul Thomas Anderson (There Will Be Blood, The Master, Inherent Vices…) fait valser avec sa maestria habituelle. Véritable homme-orchestre (il signe aussi le scénario et la photo),  le réalisateur américain tisse ses plans avec la même passion obsessionnelle que son héros. La photo, extrêmement léchée,  donne le ton d’un film en quête de perfection et qui parvient à l’atteindre. Une splendeur rehaussée de nombreux bonus dans l’édition DVD.  

By |juin 19th, 2018|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

19 − 17 =