Nuit Blues à Monaco

//Nuit Blues à Monaco

Nuit Blues à Monaco

(Photos Philip Ducap)

Sans lui, Jimi Hendrix, Eric Clapton ou Stevie Ray Vaughan auraient peut-être choisi de jouer du violon ou de l’ukulélé plutôt que de la guitare électrique. A 82 ans, Buddy Guy continue d’influencer tout guitariste qui s’aventure sur les douze mesures du blues. Il était, le  samedi 27 octobre, la tête d’affiche d’une épatante “nuit du blues” à l’opéra de Monaco, en avant goût du festival de jazz. On y a découvert le gros son et la grosse voix du frenchie Manu Lanvin qui a dynamité un répertoire de classiques  blues à grands coups de riffs incendiaires et de solis tonitruants.

Après ça, l’irlandais Johnny Gallagher l’a joué plus en finesse et a, une nouvelle fois, emballé le public monégasque qui  commence à bien le connaître,  avec ses bonnes chansons blues, sa barbe de ZZ Top  et son beau toucher de guitare. La star de la soirée lui a d’ailleurs rendu hommage en le faisant monter sur scène avec lui au rappel.

En mode décontract’, sapé comme un campeur descendu faire une partie de boules,  papy Buddy a fait le show   sans trop forcer son (immense) talent. C’est dommage,  car son groupe actuel est très bon,  sa voix est magnifique et son jeu de guitare est toujours incisif. On aurait préféré moins de gimmicks (descente dans la foule, solos à rallonge, distribution de médiators, …) et plus de chansons,  mais on est quand même drôlement content d’avoir vu la légende en action.

 

By |octobre 28th, 2018|Categories: Événement|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

14 + onze =