L’Intervention

//L’Intervention

L’Intervention

Le pitch

1976 à Djibouti, dernière colonie française. Des terroristes prennent en otage un bus d’enfants de militaires et s’enlisent à une centaine de mètres de la frontière avec la Somalie. Pour débloquer la situation une unité de tireurs d’élite de la gendarmerie est envoyée sur place

Ce qu’on en pense

Retour  sur la naissance du GIGN avec ce bon thriller psychologique, signé  Fred Grivois (La Résistance de l’air).  Mené par Alban Lenoir (Tank, Gueule d’Ange),  les gendarmes expédiés à la rescousse n’ont pas des profils  de soldats d’élite. Barbus, bedonnants, amateurs  d’humour gras, ils ont, par contre, la capacité de se concentrer sur leur mission dans les moments cruciaux et cela fera la différence face à des terroristes nerveux. Dans cet univers musclé, Olga Kurylenko fait une nouvelle fois merveille,  campant une otage courageuse, dévouée à la survie du groupe d’enfants qu’elle accompagne. Le film n’édulcore pas les faits réels et pose la question de l’obéissance aux ordres lorsque ceux-ci émanent d’un gouvernement qui privilégie les  intérêts politiques sur les vies humaines. Efficace et maitrisé. Du bon boulot.

About the Author:

Leave A Comment

dix-sept − onze =