L’Illusion verte

//L’Illusion verte

L’Illusion verte

Le pitch

Aujourd’hui, les industriels investissent beaucoup de temps et d’argent à “verdir” leur image : voitures électriques, huile de palme labellisée bio, ou encore produits issus du commerce équitable… tout est fait pour nous déculpabiliser et expliquer que nous pourrions sauver le monde en consommant ces produits. Une pratique dangereusement populaire nommée greenwashing ou éco-blanchiment. Mais si à défaut de sauver le monde, ces achats responsables ne faisaient qu’enrichir les multinationales ? Werner Boote et Kathrin Hartmann parcourent le monde pour révéler l’envers du décor.

Ce qu’on en pense

On se doutait bien que les grands groupes industriels nous baladaient gentiment avec leurs pieux engagements écolos. Mais voir à quel point le greenwashing est aujourd’hui répandu pour continuer à surexploiter sans vergogne les ressources de la planète donne envie de hurler.  C’est ce que fait la militante allemande Kathrin Hartmann qui ne cesse de dénoncer l’imposture des industriels. Comme le lui dit son compère Werner Boote, qui joue les candides dans son propre documentaire, si elle produisait de l’électricité sa colère pourrait alimenter une ville entière !  Le  ton du film a beau être faussement badin, l’enquête menée dans plusieurs pays est sérieuse et ce qu’il dénonce est, peut-être,  la plus grande imposture de notre époque. Edifiant.

By |février 13th, 2019|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

seize − 7 =