Antibes: L’Avare

//Antibes: L’Avare

Antibes: L’Avare

Harpagon n’aime que son argent et soupçonne tout le monde de vouloir le lui voler. Pour marier ses deux enfants, il a fait le choix d’une riche veuve pour son fils Cléante et pour sa fille, Élise, du seigneur Anselme, un homme mûr, noble et fort riche… Daniel Benoin met en scène Michel Boujenah dans cette nouvelle version de L’Avare de Molière pour 15 représentations à Anthéa Antibes. Une lecture au noir de l’une des pièces les plus populaires du répertoire qui a reçu le prix suédois de la meilleure mise en scène de l’année.  Voici ce qu’en dit Daniel Benoin dans ses notes d’intention: ” L’histoire de l’Avare, comme de toutes les autres grandes œuvres de Molière, est l’histoire d’une passion effrénée, sinon folle, qui finit par troubler l’ordre social. A l’inverse de Dom Juan qui existe dans la dépense, il s’agit là d’une passion de la restriction, du retour vers soi, de la retenue, du revenu. Harpagon, pour qui tous les moyens de lutter contre la mort sont bons, cherche avidement ce qui lui semble éternel – l’argent – et ce qui peut lui insuffler une nouvelle vie, la jeunesse de Marianne… “.

 

 

By |mars 1st, 2019|Categories: Prochainement|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

deux × trois =