Muriel Barbery : Un étrange pays

//Muriel Barbery : Un étrange pays

Muriel Barbery : Un étrange pays

Par MAB

En 2007, « L’élégance du Hérisson », propulsait la philosophe Muriel Barbery, parmi les 10 romanciers français les plus vendus . On se souvient que ce roman entrelaçait la vie de trois personnages habitant le même immeuble parisien. Renée, la concierge, secrètement passionnée de philosophie. Paloma une adolescente délaissée par des parents grand bourgeois. Et un riche amateur d’art japonais. Cette  satire sociale eut un tel succès populaire qu’elle fut suivie deux ans plus tard par une adaptation à l’écran, Josiane Balasko incarnant la cérébrale gardienne. Mais la pression médiatique fut trop forte pour la discrète Muriel. Elle choisit de vivre au Japon, son endroit de prédilection. Et c’est de là qu’elle nous revient aujourd hui avec « Un Etrange Pays » un roman qui tranche délibérément avec le « Hérisson ». Un étrange livre en fait, entre conte philosophique et roman fantastique dont l’univers poétique fait s’affronter hommes et elfes. En quelques sortes, le tome suivant de « La vie des Elfes » qu’elle écrivit en 2015.  Impossible en revanche de résumer cette œuvre lente et exigeante. Ni de donner des repères spatio temporels. « Un étrange pays » est un solennel ouvrage d’atmosphère, qui prend le temps d’installer un monde perdu confronté aux tourments perpétuels des civilisations. Un roman esthétique et  statique qui décrit des personnages insolites dans un univers légendaire sombrant peu à peu dans le désenchantement. « Partout la conquête du pouvoir est la plus forte ; Les conflits font rage et les vérités que l’on croyait éternelles vacillent ». La chronologie donnée en épilogue se termine en 1938. Une date qui, forcement, donne du sens à l’ensemble.

 

By |mars 8th, 2019|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quatre × 2 =