Les Oiseaux de passage

//Les Oiseaux de passage

Les Oiseaux de passage

Le Pitch

Dans les années 1970, en Colombie, une famille d’indigènes Wayuu met en place un vaste trafic de majijuana. C’est la naissance du premier cartel… 

Ce qu’on en pense

Découvert en 2015, à la Quinzaine des réalisateurs,  avec L’Etreinte du serpent, le réalisateur colombien Ciro Guerra   remonte aux origines des cartels avec ce film qui mélange allègrement les genres (documentaire, biopic, drame, thriller…) pour un résultat assez formidable. Découpé en 5 «chants» (La Horde sauvage, Les Tombes, Bonanza, La Guerre, Les Limbes), le film suit le parcours d’un jeune indien Wayuu tenté par le modernisme et la fréquentation des «étrangers» (mexicains et américains),  qui va créer le premier cartel de la drogue, en se heurtant aux traditions séculaires et aux principes religieux de son peuple. Très éloigné des films de mafia et de cartels habituels, Les Oiseaux de passage fascine par son dispositif,  qui immerge le spectateur dans une communauté perdue dans le désert de boue séchée de la Guajira enalternant les scènes «ethnographiques» presque documentaires  (comme la formidable cérémonies pré-nuptiale d’ouverture, qui donne son sens au titre) et séquences de thriller,  en laissant la violence le plus souvent hors champs. Un film de cartel archaïque et mystique. A voir absolument !

 

By |avril 11th, 2019|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

6 − cinq =