Edmond

Edmond

Le Pitch

Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand (Thomas Solivérès) n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin (Olivier Gourmet) une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci: elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de cœur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre: «Cyrano de Bergerac».

Ce qu’on en pense

Qu’on se le dise: Edmond, le film n’est pas l’adaptation à l’écran d’Edmond, la pièce phénomène aux cinq Molières.C’est même le contraire, puisqu’Alexis Michalik ne s’est résolu à monter la pièce que parce qu’il ne trouvait pas de financement pour le film, dont il avait écrit le scénario. Il a fallu le succès que l’on sait au théâtre pour que le film existe enfin. Et c’est une nouvelle réussite! Rythmé, drôle, intelligent, remarquablement écrit, filmé et interprété, Edmond est une grande comédie populaire, comme on n’en voit plus que très rarement. De celles qui font date. La pièce continuant à se jouer, il a pourtant fallu reconstituer un casting complet. C’est comme ça que sont arrivés Olivier Gourmet (épatant Cyrano), Mathilde Seigner et Clémentine Célarié, qui campe une Sarah Bernhardt particulièrement flamboyante. Mais la révélation du film, c’est Thomas Solivérès, qui s’empare du rôle du jeune Edmond Rostand avec une énergie et un panache fous. Vibrant hommage au théâtre, Edmond est une des  meilleures comédies françaises de l’année. Curieusement, le film n’a pas connu lors de sa sortie en salles le succès espéré. On lui souhaite de se rattraper en vidéo. 

By |mai 9th, 2019|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix-sept − 3 =