Séduis-moi si tu peux

//Séduis-moi si tu peux

Séduis-moi si tu peux

Le Pitch

Fred (Seth Rogen), un journaliste au chômage, a été embauché pour écrire les discours de campagne de Charlotte Field (Charlize Theron), en course pour devenir la prochaine présidente des États-Unis et qui n’est autre… que son ancienne baby-sitter ! Avec son allure débraillée, son humour potache et son franc-parler, Fred fait tâche dans l’entourage ultra-codifié de Charlotte. Tout les sépare et pourtant leur complicité est évidente. Mais une femme promise à un si grand avenir peut-elle se laisser séduire par un homme maladroit et touchant ?

Ce qu’on en pense

Jonathan Levine, réalisateur New Yorkais qui avait fait de beaux débuts en 2006 avec le thriller adolescent Tous les garçons aiment Mandy Lane, n’a pas vraiment confirmé depuis les espoirs placés en lui, alternant les genres sans trouver le sien.Il s’attaque ici à la comédie romantique avec son comédien fétiche Seth Rotgen en simili Michael Moore et la sublime Charlize Theron en future présidente des États-Unis. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on a du mal à y croire. La greffe entre l’humour régressif à la Judd Apatow et les exigences de la romcom grand public a du mal à prendre. Quelques bonnes scènes (comme une négociation sous drogue pour la libération d’un otage) ne suffisent pas à sauver le film. Charlize Theron, qui minaude au-delà du supportable, apparaît à peu près aussi douée pour la comédie que pour être présidente des Etats-Unis

By |mai 16th, 2019|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

5 + 8 =