Roger Daltrey : My Generation

//Roger Daltrey : My Generation

Roger Daltrey : My Generation

A 75 ans passés, le chanteur des Who est toujours en pleine bourre. Après un excellent album solo sorti l’an dernier, il publie ses mémoires et on s’est régalé à les lire. Ex-metallo et petite frappe,  sauvé par le rock, Roger  Daltrey n’est pas un intello. Il parle cash et  écrit pareillement. On a l’impression de se faire raconter l’histoire des Who par leur chanteur,  au bar après un concert , avec une pinte de bière à la main. Le chanteur aux boucles aujourd’hui grisonnantes ne fait pas mystère de l’inimitié qui liait assez curieusement les quatre membres du groupe  et ne craint pas d’offenser la mémoire des deux disparus (Keith Moon et John Entwistle ) en révélant leurs plus mauvais penchants. En matière de frasques et de destructions,  les Who en tournée n’avaient rien à envier à Led Zeppelin,  et le récit de celle de Quadrophénia, en 1973 vaut son pesant de Guinness. Sur sa relation avec  le génie torturé qu’est Pete Townshend, Daltrey y va aussi franco,   mais le temps a fait son oeuvre et chacun désormais sait ce qu’il doit à l’autre : l’honneur d’avoir fait partie de l’un des plus grands groupes de l’histoire de la musique populaire et d’être encore là pour le raconter.

]

 

By |juin 1st, 2019|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

deux + sept =