Djian: Les Inéquitables

//Djian: Les Inéquitables

Djian: Les Inéquitables

Par MAB

Philippe Djian publie un roman à chaque printemps. Amélie Nothomb elle, c’est à l’automne. Lui aussi fait dans l’intrigue rapide et l’œuvre vite lue. Lui aussi en dit peu, laissant le reste, en creux. Il a ses fans, toujours les-mêmes. Comme elle.  Les inéquitables  va de nouveau les rassembler. C’est son seizième roman aux éditions Gallimard (après «Incidences » « Vengeances » « Ho »…) . Il est dans la même veine. 160 pages rapides qui installent des personnages toujours aussi énigmatiques, dans une cité indéterminée, au bord de l océan. Diana, dentiste de cinquante ans, se remet progressivement de la mort de son mari, Patrick, survenue il y a un an. Comment est-il décédé ? Encore un non dit ! Marc, le jeune frère de Patrick vit chez elle pour veiller sur sa santé et sa sécurité. On devine qu’il en est secrètement amoureux. Mais lui non plus n’est pas bavard. Lorsqu’il découvre fortuitement trois paquets de drogue échoués sur la plage – allez savoir comment ils sont arrivés là ? – la série noire continue pour le petit groupe qu’il forme avec le frère de Diana et Serge, le fils du maire, par ailleurs amant occasionnel de la belle dentiste…  On retrouve le fonctionnement habituel de Philippe Djian et son écriture si singulière: Des phrases vite dites. Du style oral agréable. Surtout, des personnages inclassables dans un univers corrosif ou l’amour et la mort se frôlent dans un total dérèglement. Un petit roman parfait pour jours d’été.

By |juin 3rd, 2019|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

14 − treize =