Persona non grata

//Persona non grata

Persona non grata

Le pitch

José Nunes (Raphaël Personnaz) et Maxime Charasse (Nicolas Duvauchelle) sont amis et associés minoritaires dans une entreprise de BTP en difficulté. Devant la nécessité de protéger leurs intérêts, ils prennent une décision radicale et se retrouvent liés par un sombre secret. Alors qu’ils commencent à entrevoir un avenir meilleur, un étrange personnage (Roshdy Zem) fait irruption dans leurs vies, leur rappelant que rien ne peut complètement s’effacer…

Ce qu’on en pense

Après l’ambitieux mais peu rentable Chocolat, portrait du clown noir du même nom, avec Omar Sy dans le rôle-titre, Roschdy Zem revient à son genre de prédilection (le polar noir à l’ancienne) avec ce remake d’un film brésilien, Invasor, sorti en France en 2002. L’histoire de deux cadres du bâtiment qui commanditent le meurtre de leur patron pour lui voler sa boîte et se retrouvent otages du tueur à gages qu’ils ont embauché pour faire le travail. Le duo Duvauchelle/Personnaz en rappelle d’autres, restés célèbres (Delon/Belmondo et Lanvin/Giraudeau pour ne pas les nommer), sans vraiment convaincre. Et Roschdy Zem acteur en fait beaucoup dans le rôle du méchant voyou ambitieux. L’ancrage de l’histoire en Languedoc Roussillon est ce qu’il y a de plus crédible et de plus réussi dans ce polar honnête, mais sans originalité.

 

By |juillet 18th, 2019|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix-neuf + dix-neuf =