Crawl

Crawl

Le pitch

Quand un violent ouragan s’abat sur sa ville natale de Floride, Hayley  (Kaya Scodelario) ignore les ordres d’évacuation pour partir à la recherche de son père porté disparu. Elle le retrouve grièvement blessé dans le sous-sol de la maison familiale et réalise qu’ils sont tous les deux menacés par une inondation progressant à une vitesse inquiétante. Alors que s’enclenche une course contre la montre pour fuir l’ouragan en marche, une menace bien plus grande les attend…

Ce qu’on en pense

Spécialiste de l’épouvante pure et dure,  Alexandre Aja (Haute Tension,  La Colline a des yeux ,  Piranha 3D ) s’aventure à la lisière du film catastrophe, avec ce thriller  visuellement  correct  mais scénaristiquement décevant, doté d’une héroïne (Kaya Scodelario) un peu trop balèze et veinarde pour qu’on tremble vraiment pour elle.  Gentiment sanglant,  mais jamais gore, Crawl n’est jamais aussi kiffant qu’a pu l’être Piranha 3D, par exemple. On s’y ennuie presque en attendant un final enfin palpitant. 

By |juillet 24th, 2019|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

trois × quatre =