Trois jours et une vie

//Trois jours et une vie

Trois jours et une vie

Le pitch

1999 dans Les Ardennes belges. Un enfant vient de disparaître. La suspicion qui touche tour à tour plusieurs villageois porte rapidement la communauté à incandescence. Mais un événement inattendu et dévastateur va soudain venir redistribuer les cartes du destin…

Ce qu’on en pense

Adapté du roman de Pierre Lemaître par l’auteur lui-même, Trois jours et une vie est un film de commande pour Nicolas Boukhrief qui, après La Confession et Un ciel radieux, semble se faire une spécialité des adaptations littéraires. Très à l’aise dans une première partie où les évènements dramatiques s’enchaînent sans laisser au spectateur le temps de respirer, le réalisateur est plus à la peine dans la seconde, lourdement psychologisante. Le casting (Sandrine Bonnaire, Charles Berling, Philippe Terreton, Pablo Pauly…) est sans défaut et l’immersion dans les Ardennes belges donne de belles scènes d’extérieurs,  mais le film déçoit in fine avec une résolution maladroite. N’est pas Simenon, ni Chabrol qui veut.

 

By |septembre 18th, 2019|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

2 + 16 =