Bacurau

//Bacurau

Bacurau

Le pitch

Le village isolé de Bacurau, dans le sertão brésilien, enterre sa matriarche, Carmelita, qui s’est éteinte à 94 ans. Ceux qui rejoignent le village pour assister aux funérailles s’aperçoivent que Bacurau a mystérieusement disparu des cartes GPS. C’est le moment que choisit un groupe d’étranges touristes pour venir chasser dans les parages…

Ce qu’on en pense

Après Aquarius, superbe portrait de femme résistante doublé d’une charge contre la spéculation immobilière à Rio, le Brésilien Kleber Mendonça Filho (ici associé à Juliano Dorneles) a surpris le Festival de Cannes avec ce film d’anticipation à la patine très seventies, dans lequel un village du Nordeste doit se défendre contre des touristes d’un nouveau genre.Venus « chasser du paysan », les malheureux sont mal tombés : le patelin a une longue tradition de violence. Malgré leur arsenal technologique, les vilains « chasseurs » menés par Michael (Udo Kier) l’apprendront à leurs dépens… Couronné d’un légitime Prix du jury à Cannes, le film fonctionne comme une parabole sur la situation actuelle en Amazonie. Kleber Mendonça Filho et Juliano Dorneles y dénoncent la politique du gouvernement brésilien et lancent un avertissement à ceux qui, comme Jair Bolsanaro, voudraient transformer des régions entières du globe en réserves d’indigènes et en parcs d’attractions pour riches touristes : la résistance commence à Bacurau !

By |septembre 26th, 2019|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quatre − deux =