la vie scolaire

//la vie scolaire

la vie scolaire

Le Pitch

 Samia (Zita Hanrot), jeune CPE novice, débarque de son Ardèche natale dans un collège réputé difficile de la ville de Saint-Denis. Elle y découvre les problèmes récurrents de discipline, la réalité sociale pesant sur le quartier, mais aussi l’incroyable vitalité et l’humour, tant des élèves que de son équipe de surveillants. Parmi eux, il y a Moussa (Moussa Mansaly), le Grand du quartier et Dylan le chambreur (Alban Ivanov). Samia s’adapte et prend bientôt plaisir à canaliser la fougue des plus perturbateurs. Sa situation personnelle compliquée la rapproche naturellement de Yanis (Liam Pierron), ado vif et intelligent, dont elle a flairé le potentiel. Même si Yanis semble renoncer à toute ambition en se cachant derrière son insolence, Samia va investir toute son énergie à le détourner d’un échec scolaire annoncé et tenter de l’amener à se projeter dans un avenir meilleur…

Ce qu’on en pense

Deux ans après le succès public et critique surprise de Patients, Grand Corps Malade et son compère clippeur  Mehdi Idir récidivent avec ce Entre les murs d’un collège de Seine-Saint-Denis. Autant Patients était un film personnel pour Grand Corps Malade, qui y racontait son hospitalisation après l’accident qui l’a laissé handicapé, autant celui-ci semble être surtout rattaché aux souvenirs scolaires de Mehdi Idir, qui a fréquenté un collège de banlieue semblable à celui du film. On retrouve la fluidité de la réalisation et le sens des dialogues qui avaient fait le succès de Patients, ainsi que la manière optimiste et solaire d’aborder les problèmes de l’exclusion. On aime moins, par contre, la direction des jeunes acteurs (pas très bons au début, ça s’arrange par la suite ou alors on s’habitue) et quelques scènes un peu trop appuyées, comme celles avec le prof de gym facho ou le prof de maths à fleur de peau. Malgré ses maladresses et son côté « mini-série sur l’éducation nationale », le film se laisse voir surtout grâce à l’interprétation de Zita Hanrot (la gendarmette de Paul Sanchez est revenu), très crédible et juste en jeune CPE pleine d’illusions et de ses acolytes du bureau de la vie scolaire, Zlaban Ivanov (le Louis CK français) et Moussa Mansaly, qui assurent un bon niveau de vannes et de tchatche. Passage en troisième (film) assuré pour les réalisateurs.

 

 

 

By |janvier 8th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix-huit + 9 =