Interview : Malik Bentalha

//Interview : Malik Bentalha

Interview : Malik Bentalha

Digne successeur de Jamel, qui l’a fait débuter dans son Comedy Club, Malik Bentalha achève ces jours-ci la triomphale tournée d‘Encore, son deuxième spectacle de stand up, avec lequel il a rempli les Zéniths partout en France. Avant son spectacle à Nikaia Nice, il nous a parlé de ses projets d’après tournée et notamment de Sonic, le personnage de jeu vidéo dont il assure le doublage au cinéma dans le premier film qui lui est consacré… 

Votre sentiment sur cette tournée, qui s’achève en apothéose par trois soirées au Palais des Sports avec retransmission en direct sur TF1 le 20 février ?

C’est vraiment incroyable ce qui m’arrive.Le public aime tellement le spectacle que j’ai accepté une tournée à l’étranger.On va le jouer jusqu’en Chine, si le coronavirus ne nous empêche pas d’y aller. Ça va me faire le plus grand bien de retrouver les petites salles après avoir rempli les Zéniths.

Avant cela, on vous verra au spectacle des Enfoirés…

Oui, j’ai enregistré un morceau de BigFlo et Oli avec Amel Bent et Jean-Baptiste Maunier. J’étais en pleine tournée et je suis arrivé en cours de spectacle, sans avoir rien pu répéter.Heureusement, mes partenaires et les techniciens ont été super. C’est mieux si on ne m’entend pas trop chanter de toute manière (rires)

On parle aussi d’un show télé ?

C’est une adaptation d’un show québécois qui s’appelle Dans ma tête. Un mélange de fiction et de stand up que je vais animer. On doit l’enregistrer au mois de mars pour TMC.

Et vous faites la voix de Sonic, dans le film qui sort le 12 février…

Je jouais au jeu vidéo sur Megadrive quand j’étais gamin. Je suis très fan de mangas et de cartoons. J’ai plein de figurines et d’affiches dans mon bureau, à la maison.Quand on m’a appelé pour me proposer de doubler le personnage au cinéma, j’ai dit oui sans hésiter une seconde.Je ne pensais pas que ce serait aussi physique.Au bout de trois jours j’étais vidé !

Est-ce ce qui explique votre spectaculaire perte de poids ?

Non, quand même pas. Mais c’est Sonic qui m’a décidé à me mettre à courir. Le film a été un déclic. Je m’étais tellement laissé aller, que j’avais atteint un poids à trois chiffres.Comme dit Jérôme Commandeur dans son spectacle : « Je vous donne un indice : Dalmatiens ! ».Et j’avais même rajouté des petits ! (rires).Il fallait absolument que je me reprenne en main.De voir Sonic courir comme un dingue à l’écran, ça m’a donné la motivation.Depuis, je fais attention à ce que je mange et je cours une heure par jour.Ça me fait un bien fou ».

 

By |février 12th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

4 × cinq =