César 2020 : Polanski sonne le glas

//César 2020 : Polanski sonne le glas

César 2020 : Polanski sonne le glas

C’était bien la peine que Florence Foresti le traite de nain en le surnommant “Atchoum” et que tout le monde y aille de son couplet féministe :  en décernant le César du meilleur réalisateur à Roman Polanski l’Académie des César envoie un mauvais signal à la société et finit de se saborder. Meilleur réalisateur , c’était justement le prix qu’il ne fallait pas lui remettre !  Même celui du meilleur film aurait été mieux accueilli, car nul ne peut contester que J’accuse est un grand film. Mais “Meilleur réalisateur”, avec toutes les accusations qui pèsent sur Polanski…  A quoi ont pensé les votants? On se le demande. A l’annonce du prix, les sifflets ont fusé  et Adèle Haenel a quitté la salle furieuse.  Du coup, c’est tout le palmarès de cette 45e édition qui paraît bancal : même les 4 César des Misérables (sur 11 possibles) ne consoleront personne. Celui du meilleur premier film est redondant avec celui du meilleur film. Et celui du public n’a de public que le nom,  puisque c’est en fait l’Académie qui le décerne parmi les 5 plus grands succès de l’année. Sans cet artifice, le film de Ladj Ly aurait fini ex-aequo avec celui de Polanski. Un seul César pour Le Portrait de la Jeune fille en feu de Celine Sciamma qui les méritait  tous (surtout celui de la Meilleure réalisation!). Encore un prix pour Parasite et toujours rien pour Almodovar…  On se réjouit, quand même, pour Roschdy Zem et Anaïs Demoustier (César d’interprétation) , pour Papicha (2 César) et pour La Belle époque de Nicolas Bedos (3 César),  dont le bonheur faisait plaisir à voir. Son sourire fut l’un des rares à ne pas être forcé durant une cérémonie encore plus longue  et sentencieuse que les autres années (César du discours le plus maladroit à Aïssa Maïga). Pour la nouvelle ère annoncée en ouverture par Sandrine Kiberlain, la présidente de la cérémonie,  le chantier numéro 1  de l’Académie sera de revoir son système de vote et l’organisation de la cérémonie. A moins que ce ne soit effectivement “la dernière”,  comme l’a dit Florence Foresti,  dans un trait d’humour pour le coup visionnaire ? 

By |février 29th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

12 + 4 =