Martin Eden

Martin Eden

Le pitch

Martin Eden (Luca Marinelli), qui gagne sa vie comme marin à Naples, défend un jeune bourgeois pris à partie sur le port. Accueilli dans la famille du garçon, il tombe amoureux de sa soeur Elena (Jessica Crecy) qui l’initie à la littérature et lui fait découvrir les grands auteurs. Il décide de devenir écrivain pour s’affranchir de sa condition prolétaire et pouvoir épouser Elena…  

Ce qu’on en pense

Le réalisateur italien Pietro Marcello (La Bocca del luppo, Bella e perduta) s’empare avec beaucoup d’audace du roman de Jack London,  qu’il transpose à Naples au début des années 60 et fait subrepticement voyager à travers  le 20e siècle,   sans qu’on sache toujours très bien à quelle époque le situer (on y aperçoit même des migrants africain sur une plage). Primé à Venise (à la place de Joaquin Phoenix dans Joker, c’est dire la performance !)  Luca Martinelli prête ses yeux bleus, sa blondeur diaphane et sa grande carcasse au héros de Jack London,  jeune prolétaire plein de fougue et de passion,  qui deviendra un écrivain célèbre pour l’amour d’une jeune et belle bourgeoise (Jessica Crecy),  mais s’en voudra toujours d’avoir trahi sa classe. Une superbe adaptation littéraire, qui souligne la modernité du récit de Jack London sans en perdre la verve romanesque, ni la portée politique, dans une forme qui croise London et Kerouac, nouvelle vague et néo-réalisme italien…        

 

By |mars 3rd, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

six + 14 =