Cuban Network

//Cuban Network

Cuban Network

Le Pitch

Au début des années 90, Cuba envoie des espions infiltrer les groupuscules anti-castristes de Miami. Leur mission : déjouer les attentats contre les installations touristiques de l’île… 

Ce qu’on en pense 

Après Carlos, Olivier Assayas retrouve Edgar Ramirez, dont il fait cette fois un espion cubain infiltré chez les anti-castristes de Miami. Long comme un film Netflix (2h05, ressenti 3h30), Cuban Network prend son temps pour raconter l’histoire vraie des « Cuban Five », tirée du livre de Fernando Morais Les Derniers Soldats de la guerre froide. Avec un tel casting (Penelope Cruz, Gael Garcia Bernal…) et de tels enjeux, on pourrait s’attendre à vibrer un peu plus pour cette histoire d’infiltrés.Mais on reste extérieur à l’affaire, contée avec une platitude qui confine au téléfilm-dossier. Aucun des (trop ?) nombreux personnages ne ressort vraiment et on se perd dans les motivations politiques ou lucratives (les anti castristes se financent par le trafic de drogue) des uns et des autres. Au final, on se demande un peu ce que le réalisateur français a voulu faire : un film d’espionnage ou un mélo ? La seconde hypothèse pourrait être la bonne, avec le beau personnage de Penelope Cruz, femme d’un des infiltrés (Ramirez) qu’elle pense être un traître mais qui lui reste malgré tout fidèle jusqu’au bout. Mais la sécheresse de la narration empêche toute émotion.

By |avril 17th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix − 3 =