Dans les bois

Dans les bois

Le pitch

En 1994, quatre adolescents disparaissent d’un camp de vacances forestier. Deux cadavres sont retrouvés, mais Artur et Kamila restent introuvables. 25 ans plus tard,  Pavel Kopinski, le frère de Kamila,  qui était moniteur du camp à l’époque,  est devenu  procureur de Varsovie. Il est convoqué à la police pour reconnaître le corps d’un inconnu qui avait son adresse dans la poche : c’est Artur.  Se peut-il que Kamila soit encore en vie ?

Ce qu’on en pense

Il va falloir s’y faire : Harlan Coben sera pour les prochaines années le plus grand pourvoyeur de mini séries policières pour Netflix. Le contrat qu’il a signé avec la plateforme porte sur pas moins de  14 adaptations de ses romans. Chaque pays aura la sienne  ! Du moins en Europe,  où l’écrivain américain connaît un grand  succès, alors que ses ventes sont marginales dans son propre pays. Ceci explique que  Dans les bois soit une adaptation polonaise du roman éponyme, qui se passait aux Etats-Unis.  A part la langue, ça ne change pas grand-chose. On reconnaît immédiatement la patte de l’auteur, qui met d’ailleurs un point d’honneur à superviser la production et les tournages : disparition, flashback, mystère, paranoia, héros ordinaire placé dans une situation extraordinaire… Tout l’univers de l’écrivain est à l’écran. La réalisation, bien que très classique, est plutôt inventive et les incessants allers retours dans le temps, entre les années 90 et nos jours,  permettent de raconter l’histoire de manière non linéaire et d’entretenir le suspense. Les informations sont distillées au compte goutte au fil des épisodes,  histoire de tenir le spectateur en haleine, mais sans trop tirer sur la corde. Le fait que ça se passe en Pologne avec des acteurs du cru (tous excellents) permet d’éviter la sensation de déjà vu. Une plutôt bonne surprise, donc. A charge pour les futurs adaptateurs du maître de faire aussi bien.

 

By |juin 17th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix + 18 =