#Jesuislà

#Jesuislà

Le Pitch

Stéphane (Alain Chabat) mène une vie paisible au Pays Basque entre ses deux fils, aujourd’hui adultes, son ex-femme et son métier de chef cuisinier. Le petit frisson dont chacun rêve, il le trouve sur les réseaux sociauxil échange au quotidien avec Soo, une jeune sud-coréenne. Sur un coup de tête, il décide de s’envoler pour la Corée dans l’espoir de la rencontrer. Dès son arrivée à l’aéroport de Séoul, un nouveau monde s’ouvre à lui…

Ce qu’on en pense

Cinq ans après le succès surprise de La Famille Bélier (7,5 millions d’entrées), Eric Lartigau retrouve,  non pas Louane (ouf!),  mais Alain Chabat  pour une comédie romantique plus dans la veine de Prête moi ta main (2006). Tel Bill Murray dans  Lost in translation  (Sofia Coppola 2003), Chabat se retrouve immergé dans un monde inconnu (la Corée), à la recherche de l’âme sœur qu’il croit avoir trouvée sur Internet. Mais Chabat n’est pas Murray et Lartigau encore moins Coppola. Quant-à Blanche Gardin, on lui déconseillera à l’avenir les rôles avec accent… Comme on la bande annonce le laissait présager,  #Jesuislà est  une comédie romantique gentillette portée par la présence empathique d’Alain Chabat.

By |juin 17th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

10 + 5 =