Midnight Runner

//Midnight Runner

Midnight Runner

Le pitch

Jonas Widmer (Max Hubacher) est l’un des meilleurs coureurs de fond en Suisse. Sa grande ambition est de courir le marathon aux Jeux Olympiques. En parallèle, il est cuisinier et s’apprête à emménager avec sa petite amie, Simone (Annina Euling). Mais cette vie bien normée, Jonas la conduit méticuleusement et au prix d’efforts surhumains pour ne pas céder aux pulsions meurtrières qui l’envahissent. Incapable d’exprimer sa souffrance émotionnelle, la vie de Jonas se transforme progressivement en un parcours d’endurance pour ne pas sombrer.

Ce qu’on en pense

Basé sur l’histoire véridique d’un champion Suisse qui agressait des femmes dans la rue la nuit pour les tuer, Midnight Runner montre comment l’auteur des faits (dont le nom a été changé) a cherché à reprimer ses pulsions meurtrières en s’astreignant à un entrainement sportif de plus en plus dur. En vain, hélas. « Le film montre comment le personnage cherche désespérément à supprimer la pression incroyable qu’il ressent à l’intérieur à travers le sport, le travail, et sa relation amoureuse» indique le réalisateur suisse Hannes Baumgartner, qui  se défend d’offrir de la visibilité à un psychopathe : « La violence est une réalité sociale, c’est pourquoi je pense qu’il est crucial de l’examiner dans son entièreté complexe. Midnight Runner n’est pas une légitimation des actes de violence, mais une tentative de comprendre leur origine ». Purement naturaliste,le film laisse malgré tout l’impression désagréable d’une fascination morbide pour les crimes commis par le tueur Suisse.  

By |juin 24th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

14 − huit =