Scooby

//Scooby

Scooby

 Le pitch

Après avoir résolu des centaines d’affaires et vécu d’innombrables aventures, Scooby et sa bande doivent désormais s’attaquer à leur énigme la plus redoutable : un complot destiné à déchaîner les forces du chien-fantôme Cerberus. Tandis qu’ils mettent tout en œuvre pour enrayer cette “acabocalypse” mondiale, nos amis découvrent que Scooby est porteur d’une lourde hérédité et qu’il est promis à un plus grand destin que quiconque aurait pu l’imaginer…

Ce qu’on en pense

Annoncé comme un reboot des aventures de Scooby-Doo (13 séries, plusieurs téléfilms, 2 longs métrages de cinéma), ce film d’animation signé Tony Cervone n’en a que l’apparence. Il commence effectivement par la rencontre de Scooby,  Sammy et du reste de l’équipe,  mais une grosse ellipse temporelle plus tard, on se retrouve avec les personnages tels qu’on les connaît,  embarqués dans une aventure similaire à celles qu’on a déjà vues dans les épisodes et les films précédents, avec des emprunts voyants à Moi Moche et Méchant (avec des robots à la place des minions),  Toy Story (le personnage du Faucon bleu ressemble beaucoup à Buzz l’éclair) ou à Frankenweenie (Tim Burton). A moins qu’il ne s’agisse de clins d’oeil, puisqu’on retrouve même (attention spoiler) Satanas et Diabolo (sans leur voiture de Fous du volant) . C’est un poil longuet pour un public adulte et  l’animation fait très jeu vidéo, mais, nostalgie aidant, on peut y prendre un certain plaisir. 

 

 

 

By |juillet 8th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quatorze + 12 =