Felicita

//Felicita

Felicita

Le Pitch

Pour Tim et Chloé (Pio Marmaï-Camille Rutherford) , le bonheur c’est au jour le jour et sans attache. Mais demain l’été s’achève. Leur fille, Tommy (Rita Merle), rentre au collège et cette année, c’est promis, elle ne manquera pas ce grand rendez vous. C’était avant que Chloé disparaisse, que Tim vole une voiture et qu’un cosmonaute débarque dans l’histoire…

Ce qu’on en pense

Passé à la réalisation en 2007 avec Héros, un thriller avec Michael Youn et Patrick Chesnais, le scénariste Bruno Merle (Le Prince oublié, Code Lyoko) revient derrière la caméra avec Felicita. Une comédie familiale en forme de road movie breton, dans laquelle Pio Marmaï, Camille Rutherford et la jeune Rita Merle (fille du réalisateur et sacrée découverte ) forment une famille marginale qui vit sa vie comme dans un film. Les situations les plus quotidiennes sont  prétextes  à élaborer des scénarios alambiqués,  au point qu’on ne sait jamais qui dit la vérité et qui invente les plus gros bobards (genre faire croire à sa fille de 10 ans qu’elle a été adoptée et qu’elle est, en fait, la fille d’Orelsan). Pour se protéger un minimum de parents aussi farfelus,  la gamine n’a d’autre ressource que de porter en permanence un casque de chantier anti-bruit qui la coupe de leur monde fantasmatique et lui permet de se retrouver dans le sien…  qui ne l’est  pas moins (elle a pour confident un cosmonaute imaginaire qui a le visage d’Orelsan). Très inspiré du cinéma indé US (comme un mash-up de Sailor et Lula et de Little Miss Daisy), Felicita  promet 1h22 de plaisir aux spectateurs qui sauront se laisser embarquer dans les délires de cette famille pas comme les autres. Pio Marmaï et ses deux partenaires féminines sont la meilleure clé d’entrée dans son univers.

About the Author:

Leave A Comment

15 − sept =