IP Man 4

//IP Man 4

IP Man 4

Le Pitch

Ip Man (Donnie Yen) se rend aux Etats-Unis à la demande de Bruce Lee afin d’apaiser les tensions entre les maîtres locaux du Kung-fu et son protégé. Il se retrouve très vite impliqué dans un différend raciste entre les forces armées locales et une école d’arts martiaux chinoise établie dans le quartier de Chinatown à San Francisco…

Ce qu’on en pense 

La légende d’IP Man, qui fut l’instructeur de Bruce Lee,  continue d’inspirer les réalisateurs chinois… et de drainer les spectateurs locaux dans les salles. Le quatrième film consacré à sa vie a fait plus d’entrée en Chine que Star Wars 9. On peut lui prédire un moindre succès en France, où les trois premiers opus n’ont même pas eu droit à une sortie en salles. IP Man 4 ne manque pourtant pas de qualités. Les amateurs de films de kung fu peuvent y aller sans crainte : ça leur rappellera les vieux Bruce Lee. Le scénario est sans intérêt, mais les combats sont bien chorégraphiés (par Yuen Wu-ping qui a notamment réglés ceux de Kill Bill) et Donnie Yen donne pas mal d’humanité à son personnage.  Pour les cinéphiles plus exigeants, on conseillera plutôt de (re)voir le film que  Wong Kar-wai a consacré à Ip Man (The Grandmaster).

 

By |juillet 22nd, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

11 + dix =