Greenland -Le dernier refuge

//Greenland -Le dernier refuge

Greenland -Le dernier refuge

 

Le pitch

Une comète est sur le point de s’écraser sur la Terre et de provoquer un cataclysme sans précédent. John Garrity (Gerard Butler) décide de se lancer dans un périlleux voyage avec son ex-épouse Allison (Morena Baccarin) et leur fils Nathan pour rejoindre le dernier refuge sur Terre à l’abri du désastre. Alors que l’urgence devient absolue et que les catastrophes s’enchaînent de façon effrénée, les Garrity vont être témoin du meilleur comme du pire de la part d’une humanité paniquée au milieu de ce chaos…

Ce qu’on en pense

Rien de tel qu’un bon cataclysme pour ressouder un couple.  Celui des Garrity (Gerard Butler-Morena Baccarin) battait de l’aile: la fin du monde va lui donner un nouvel élan…  La crise sanitaire, aussi, a de curieux effets. Alors que les blockbusters les plus attendus de l’été sont repoussés à la rentrée (Tenet) ou redirigés vers sur les plateformes de streaming (Mulan), un film comme Greenland-Le dernier refuge, qui paraissait promis au direct VOD,  se retrouve en tête de gondole des multiplexes avec la lourde tâche de faire revenir le public dans les salles. Il y a peu de chance, hélas, que ce film catastrophe lambda, parvienne à sauver l’été des exploitants.  Le casting n’a rien d’attractif, le scénario sent le réchauffé, le budget effets spéciaux est réduit au minimum vital pour ce genre de productions et la réalisation (signée Ric Roman Waugh) est appliquée sans plus. Pas une catastrophe, mais pas de quoi transformer le salles de cinéma en “dernier refuge” non plus.

By |août 5th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

cinq − un =