Le Cas Richard Jewell

//Le Cas Richard Jewell

Le Cas Richard Jewell

Le pitch

En 1996, Richard Jewell (Paul Walter Hauser) fait partie de l’équipe de sécurité des Jeux d’Atlanta lors de l’attentat du Parc du Centenaire. Il est l’un des premiers à alerter de la présence d’une bombe et à sauver des vies. Mais il se retrouve bientôt suspecté d’avoir lui même posé la bombe, passant du statut de héros à celui d’homme le plus détesté des Etats-Unis…

Ce qu’on en pense

Clint Eastwood  fait décidément une fixette sur les “héros ordinaires”. Après le tireur d’élite d’American Sniper (2015), le pilote d’avion émérite de Sully (2016) et les deux  sauveteurs du train de 15h17 pour Paris (2018) , voici donc Le Cas Richard Jewell :  un vigile un peu trop zélé qui, après avoir été présenté comme le héros de l’attentat du parc du centenaire pendant les JO d’Atlanta  en 1996 (2 morts 110 blessés), sera soupçonné par le FBI d’avoir lui-même posé la bombe pour se faire mousser et obtenir un poste dans la police. Le film montre comment Jewell (superbement incarné par Paul Walter Hauser), passionné d’armes à feu à la vocation de policier contrariée,  avait effectivement le profil du parfait “pompier pyromane”. Il était donc logique que le FBI enquête sur lui. Mais les méthodes d’investigation des enquêteurs et surtout la fuite de son nom dans la presse ont transformé la vie du malheureux Jewell et de sa mère (jouée par Kathy Bates) en un véritable enfer. Ce n’est que grâce à l’intervention d’un avocat dur à cuire (Sam Rockwell, excellent) que Jewell parviendra à échapper à la prison,  avant d’être totalement innocenté, quelques années plus tard, par les aveux du vrai poseur de bombe. Avec ce film-dossier bien ficelé, bien dirigé et remarquablement interprêté, Clint Eastwood fait oublier le médiocre 15h17 pour Paris et revient à son meilleur niveau (à 89 ans !),  en fustigeant les abus de pouvoir du FBI et de la presse et en dressant le portrait sensible d’un brave type, victime de sa propre passion pour la loi et l’ordre.  Une métaphore de l’Amérique de Donald Trump ?   

By |août 20th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

huit − trois =