Never Rarely Sometimes Always

//Never Rarely Sometimes Always

Never Rarely Sometimes Always

Le pitch

Deux adolescentes, Autumn (Sidney Flanigan) et sa cousine Skylar (Talia Ryder), résident au sein d’une zone rurale de Pennsylvanie. Autumn doit faire face à une grossesse non désirée. Ne bénéficiant d’aucun soutien de la part de sa famille et de la communauté locale, les deux jeunes femmes se lancent dans un périple semé d’embûches jusqu’à New York pour avorter.

Ce qu’on en pense 

A l’heure où le droit à l’avortement est de plus en plus régulièrement contesté aux femmes, et singulièrement aux Etats Unis, Eliza Hittman (Beach Rats) réalise ce qui pourrait être le remake américain de 4 mois 3 semaines et 2 jours, la palme d’or 2007 de Cristian Mungiu. La cavale de deux adolescentes sans le sou de l’Amérique profonde pour aller avorter à New York. Moins noir et dramatique que  le film de Mungiu, Never Rarely Sometimes Always (joli titre, inspiré des questionnaires des formulaires administratifs)  réserve tout de même de beaux moments d’émotion, grâce à la performance des deux jeunes interprètes. Notamment celle de Sidney Flanigan qui fait des débuts remarquables à l’écran.

By |août 20th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quatre × quatre =