L’ Enfant rêvé

//L’ Enfant rêvé

L’ Enfant rêvé

Par Pauline Smile

Le pitch

Depuis l’enfance, François (Jalil Lespert) a consacré sa vie au bois. Celui des arbres des forêts du Jura, qu’il connait mieux que personne. Il dirige la scierie familiale avec sa femme Noémie (Melanie Doutey), et tous deux rêvent d’avoir un enfant sans y parvenir. C’est alors que François rencontre Patricia (Louise Bourgouin) , qui vient de s’installer dans la région. Commence une liaison passionnelle. Très vite, Patricia tombe enceinte. François vacille…

Ce qu’on en pense

Présenté à Angoulême  dans la catégorie Les flamboyants, L’enfant rêvé de Raphaël Jacoulot (Coup de chaud, Avant l’aube, Barrage) n’a pas vraiment flambé au festival. Le scénario traite du désir vain d’enfanter pour Noémie et François, alors que ce dernier apprend que sa maîtresse est enceinte. S’ensuit un besoin de maternité et de paternité obsédants, mis en scène à la manière d’un thriller où les musiques viennent souligner/amplifier l’angoisse du spectateur. La proposition est ambitieuse, façon polar Chabrolien,  mais échoue à séduire. Nombres de scènes font redites (en particulier celles en forêt) ou bien paraissent inutiles au point de donner l’impression par moments, de visionner un documentaire sur une scierie.  Jalil Lespert est fade, sans relief, les arrangements scénaristiques aux multiples rencontres faussement fortuites lassent et le film s’étire à n’en plus finir. On pouvait rêver mieux. 

By |octobre 7th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix-sept + 13 =