Nice: Akhnaten

//Nice: Akhnaten

Nice: Akhnaten

Quand le compositeur américain Philip Glass décide de consacrer une trilogie opératique à de grandes figures de l’histoire, Akhenaton s’impose à lui avec évidence. Akhenaton fut l’un des pharaons les plus marquants de l’Égypte ancienne. Il réussit en effet à imposer l’un des premiers monothéismes de l’histoire, faisant de Râ, le dieu soleil, la seule et unique divinité de son royaume. Après Einstein on the Beach (1976) et Satyagraha (1980), Aknathen vient donc clore avec brio ce travail historique. Utilisant des textes de l’époque, dont un poème d’Akhenaton lui-même, l’ouvrage parcourt son règne aussi brillant qu’original depuis son accession au trône après la mort de son père Aménophis III, jusqu’à sa chute. Akhnaten recèle quelques moments phares de la musique minimaliste de Philip Glass, comme la géniale scène du couronnement. Créé à Stuttgart en 1984, avec Léo Warynski, à la direction musicale et  Lucinda Childs pour la mise en scène et la chorégraphie, cet opéra spectaculaire en trois actes avec prologue et épilogue, bénéficie d’une toute nouvelle production pour l’Opéra de Nice. Annulé en raison du reconfinement, le spectacle a fait l’objet d’une captation vidéo que l’on peut visionner en intégralité ci dessous.  

 

By |novembre 20th, 2020|Categories: Spectacles|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

cinq × un =