Bloodshot

//Bloodshot

Bloodshot

Le pitch
Ray Garrison (Vin Diesel) est un soldat tué en mission, et ramené à la vie par RST Corporations, l’entreprise qui l’a transformé en super-humain. Des nanotechnologies coulent désormais dans ses veines, ce qui le rend invincible. Il est plus fort que jamais et capable de guérir instantanément de ses blessures. Mais RST Corporation ne contrôle pas que son corps… Ils ont également la main sur son esprit et ses souvenirs. Ray ne peut distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas – mais sa mission est désormais de le découvrir.

Ce qu’on en pense

Prévu pour une sortie en salles, Bloodshot a été rapatrié sur Prime Video en raison de la crise sanitaire.  Le scénario est adapté d’un  comic book et ça se sent. Côté réalisation, Dave Wilson, dont c’est le premier long métrage,  fait preuve d’une belle maîtrise des effets spéciaux, des bastons et des cascades. Par contre, quelqu’un aurait dû dire au chef opérateur que les filtres Instagram et l’esthétique à la Top Gun n’étaient plus en vogue depuis  1990. Vin Diesel est dans son rôle habituel de brute épaisse, avec option bionique. Guy Pearce joue un méchant assez falot, mais les scènes de comédies sont sauvées par Lamorne Morris, excellent en hacker surdoué. Le film est formaté pour plaire aux fans de Fast and Furious et de Vin Diesel : il devrait y parvenir d’autant plus facilement qu’il n’y a pas de ticket à payer.

By |novembre 26th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

3 + 13 =