Goncourt 2020 : L’ Anomalie

//Goncourt 2020 : L’ Anomalie

Goncourt 2020 : L’ Anomalie

Par MAB

L’Anomalie  en est une, en effet, à plus d’un titre. Déjà dans la façon dont on lui a décerné le prix Goncourt dans un quotidien anormal pour tous. Sans cérémonie chez Drouant. Sans bousculades de presse. Sans émotions. Simplement par une annonce faite sur la plateforme Zoom puisque tout se fait ainsi aujourd’ hui. Mais L’anomalie  vient aussi du fait qu’Hervé Le Tellier son auteur, par ailleurs président de l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle ) est, lui-même, tout entier possédé par la hantise de l’anormal. Par l’idée que nous vivons, peut-être, dans un monde d’illusion et de simulation. D’où ce roman à nul autre pareil entre thriller, anticipation, ésotérisme et construction façon série télé, nous baladant d’une temporalité à une autre, d’un pays à un autre et de personnage en personnage. L’anomalie , donc. Ses 327 pages vont de la France aux États-Unis en passant par le Nigeria et l’Inde, sur les traces d’un avion inexplicablement atterri au même endroit, après les mêmes énormes turbulences vécues dans l’effroi par les mêmes passagers mais à trois mois d’écart! Si, résumé ainsi, ce n’est pas clair, c’est « normal »! Car Le Tellier met volontairement le lecteur à contribution, lui demandant toute son attention quitte à le faire revenir en arrière, vérifier les dates, les lieux et les personnages en tête de chapitre pour bien suivre et tenter de comprendre. L’ouvrage est donc bourré d’esprit et de malice, mais pas facile. Méticuleux, technique, détaillé, il convoque tueur à gage, physiciens, mathématiciens, consuls, agents du FBI, de la Nasa et l’on en passe. Partant volontairement dans tous les sens en mêlant références littéraires, semblant de sérieux et véritable dérision. Le Tellier étant Oulipien, on songe au Perec de  La vie mode d’emploi  ou encore à Queneau . Voire, plus contemporain à Dan Brown. On ne va pas se mentir: il faut accrocher sa ceinture pour le lire jusqu’au bout. Mais c’est loin d’être peine perdue, vous verrez !

By |décembre 3rd, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

1 × 5 =