Le Blues de Ma Rainey

//Le Blues de Ma Rainey

Le Blues de Ma Rainey

Par Ph.D

Le pitch 

Dans le Chicago des années 20, les esprits s’échauffent au cours d’une séance d’enregistrement, tandis que plusieurs musiciens attendent la légendaire Ma Rainey, artiste avant-gardiste surnommée “la mère du blues”. Arrivant en retard, l’intrépide et volcanique Ma Rainey (Viola Davis)  se lance dans un bras de fer avec son manager et son producteur blancs, bien décidés à lui imposer leurs choix artistiques. Tandis que les musiciens patientent dans la salle de répétition, l’ambitieux trompettiste Levee (Chadwick Boseman) , attiré par la copine de Ma, est déterminé à faire sa place dans le milieu de la musique. Poussant ses camarades à se confier, il provoque un déferlement d’anecdotes, de vérités et de mensonges qui bouleverseront à jamais le cours de leur vie…

Ce qu’on en pense

Le Blues de Ma Rainey est l’adaptation filmique de la pièce de théâtre éponyme d’August Wilson. L’auteur de Fences a les faveurs de Denzel Washington, qui a coproduit les deux films et jouait dans Fences aux côtés de Viola Davis. L’actrice incarne ici la pionnière du blues Ma Rainey,  à laquelle elle ressemble physiquement de manière troublante. Le regretté Chadwick Boseman (Black Panther) lui donne la réplique,  dans le rôle du jeune trompettiste Levee, par lequel le drame va arriver. Leur prestation méritera, à tout le moins,  une nomination aux Oscars. Dommage que le film trahisse son origine théâtrale par des scènes de dialogues interminables et que le réalisateur, George C Wolfe (Le Second souffle)  n’ait pas saisi l’occasion qui lui était offerte de couper dans les textes pour donner au film une forme plus musicale. Les (trop courtes) scènes de concerts et d’enregistrement forment, en effet, les meilleurs moments du film, dont les thématiques (racisme et revanche sociale) sont un peu lourdement assénées.

By |décembre 22nd, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix + 13 =