Éléonore

//Éléonore

Éléonore

Le pitch

Célibataire et bohème,  Eléonore (Nora Hamzawi)  change de vie sous la pression de sa mère (Dominique Reymond) et de sa sœur (Julia Faure) pour devenir l’assistante d’un éditeur spécialisé dans les romances érotiques (André Marcon). 

Ce qu’on en pense

Il fallait s’y attendre: le personnage de trentenaire vénère et malgracieuse développé par Nora Hamzawi pour ses spectacles de stand up et ses pastilles télévisuelles devait forcément trouver une déclinaison au cinéma. Et qui mieux que son frère Amro Hawzawi (scénariste de la comédie 20 ans d’écart avec Pierre Niney et Virginie Efira) pour le mettre en scène ? Voici donc Éléonore, qui n’aime rien n’y personne, mais voudrait quand même qu’on l’aime. Problème : Nora actrice ne donne aucune envie d’aimer son personnage. Autres problèmes : le scénario part dans tous les sens, la réalisation hésite entre burlesque, cartoon, comédie de mœurs et comédie romantique et ne trouve  jamais le bon rythme. Résultat, on rit peu (voire pas du tout) et le couplet sur l’acceptation de soi et le refus des normes bourgeoises tombe à plat. Bref, c’est raté. 

By |décembre 23rd, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

17 + 12 =