Sylvie’s Love

//Sylvie’s Love

Sylvie’s Love

Par Ph. D

Le Pitch

Harlem, années 60. Sylvie (Tessa Thompson) rencontre Robert (Nnamdi Assomuga). Ce dernier est saxophoniste dans un groupe de jazz le soir et vendeurs de disques dans le magasin du père de Sylvie,  le jour. Après une romance estivale interdite (Sylvie est déjà fiancée à un jeune homme de bonne famille), Robert s’envole pour jouer dans un club parisien. Mais il a laissé un souvenir à Sylvie…

Ce qu’on en pense

Une romance jazz dans le New York des années 60 avec la fiancée de Creed (Tessa Thompson) ? Chouette !  Sauf que la réalisation de Eugene Ashe (inconnu au bataillon) est d’une platitude qui dépasse l’entendement. Il faut deux heures pour venir à bout d’un scénario dont on sait au bout de 10 minutes comment il se terminera. Le thème de l’émancipation féminine est aussi laborieusement abordé que celui de l’amour qui transcende (ou pas) les barrières sociales. Seule la qualité de l’interprétation et de la reconstitution d’époque justifie de jeter un œil distrait sur cette production sans relief pour dimanche après midi somnolent

By |janvier 4th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

3 × cinq =