Par la rédaction

Mélodies subtiles, textes ciselés, richesse des thèmes à la fois intimistes et ouverts sur les tourments de l’époque, A l’aube revenant, le nouvel album de Francis Cabrel est du Cabrel pur jus dans lequel le chanteur dévoile toutefois une facette plus solaire. Après de longs mois de confinement et de Facebook Live en solo,  pour tromper l’attente et garder le lien avec son fidèle public, le troubadour occitant  a repris cet été la route des galas. A la rentrée, il fera escale avec son groupe, deux soirs de suite à Anthéa. Pour le plus grand bonheur des abonnés et des chanceux qui auront réussi à réserver leur place.