Bliss

Bliss

Par Ph.D

Le Pitch

Récemment divorcé, Greg (Owen Wilson), dont la vie va à vau-l’eau, rencontre Isabel (Salma Hayek), une femme vivant dans la rue, convaincue que le monde brisé et pollué autour d’eux n’est pas réel. Elle est persuadée qu’ils vivent dans une simulation laide et et rude à l’intérieur d’un autre vrai monde, beau et en paix. D’abord sceptique, Greg finit par découvrir qu’il y a peut être une part de vrai dans la théorie du complot d’Isabel.

Ce qu’on en pense

Le couple formé par Owen Wilson et Salma Hayek est l’atout majeur de ce drame fantastique signé Mike Cahill (Another Earth, I Origins),  qui joue avec le concept de réalité virtuelle. Les deux héros qui se rencontrent dans un quotidien sombre et déprimant  (lui vient de se faire virer, elle est SDF) font en fait partie d’un programme destiné à faire apprécier leur vie à de riches oisifs en leur faisant vivre virtuellement un quotidien difficile. Mais la machine se détraque et revenir à la vraie vie va être plus difficile que prévu… Un scénario à la Matrix (pilules de couleur comprises) beaucoup trop alambiqué pour ce qui s’avère n’être qu’une simple romance.  Interminable et moche : on oubli (ss) !

By |février 23rd, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

6 − 2 =