Force of Nature

//Force of Nature

Force of Nature

Par Ph.D

Le Pitch

Muté à Porto Rico après une bavure, l’agent Cardillo (Emile Hirsh)  est chargé avec sa coéquipière (Stephanie Cayo) d’évacuer les résidents d’un immeuble avant le passage d’un ouragan. Parmi eux, Ray (Mel Gibson), un officier de police à la retraite, refuse de partir. Alors que Cardillo essaie de le convaincre,  un groupe de criminels investit l’immeuble, en tuant le gardien, pour voler des œuvres d’art de grande valeur qu’un des résidents y a entreposées…

Ce qu’on en pense

Il faut remercier les plateformes de streaming d’avoir nourri les cinéphages pendant la pandémie. Au point qu’on peut  se demander si ces derniers ressentiront le besoin de retourner en salles quand elles ré-ouvriront. Un film comme  Force of Nature permet d’apporter une réponse rassurante à cette question : fort heureusement, les studios ont pris garde de réserver leurs meilleures nouveautés pour les cinémas, quitte à devoir en repousser la sortie de plus d’un an comme c’est le cas pour le nouveau James Bond.  On sera heureux de retourner voir de vrais films d’auteurs et de très bons films de divertissement dans les salles après s’être gavés de séries B destinées au marché du “direct vidéo” comme  Force of Nature. Mel Gibson y joue les utilités dans un second rôle de vieux flic acariâtre qui aurait pu (dû?) être tenu par Bruce Willis. L’intrigue est d’ailleurs plus ou moins calquée sur celles de la série Die Hard. Tout se passe dans un immeuble où se retrouvent piégés, pendant un ouragan, de méchants gangsters, de bons flics, un ancien nazi collectionneur d’œuvres d’art, une doctoresse sexy et un fauve. Le scénario est invraissemblable et la réalisation beaucoup trop plan plan pour un thriller. Mais le réalisateur a le bon goût de boucler l’affaire en 1h40 et du coup on n’a pas le temps de trop s’ennuyer.

By |mars 10th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

12 + 14 =