The Professor And The Madman

//The Professor And The Madman

The Professor And The Madman

Par Ph.D

Le Pitch

En 1878, William Chester Minor (Sean Penn), médecin militaire de formation, est interné depuis plusieurs années dans un asile en Angleterre après avoir tué un homme sous le coup d’une bouffée délirante. Un jour, il répond à l’annonce publiée par le lexicographe James Murray (Mel Gibson), qui cherche des collaborateurs pour éditer le  dictionnaire anglais d’Oxford. Au fil des ans, Chester Minor devient l’un des principaux contributeurs, envoyant une quantité astronomique de fiches, alors que son état mental se détériore…

Ce qu’on en pense

Présenté à Deauville l’an dernier, ce biopic qui met en scène Mel Gibson et Sean Penn a connu une génèse compliquée. Ce qui explique sans doute pourquoi il débarque directement sur OCS. Tourné en 2016, The Professor and the Madman a fait l’objet d’un long litige entre la production et Mel Gibson qui, après avoir porté le projet  l’avait renié, estimant que la version finale trahissait son travail et celui du réalisateur Farhad Safinia (Apocalypto).   Après règlement à l’amiable, le film devait sortir à l’automne 2020… Pile au moment de la fermeture des salles pour raisons sanitaires !  Les cinéphiles n’ont pas perdu grand chose car le film est raté. Alors que l’histoire (vraie) est, somme toute, relativement simple, la réalisation complique tout et se perd dans des pistes inutiles et peu crédibles. Un psychiatre d’abord étonnamment bienveillant devient subitement tortionnaire sans qu’on comprenne pourquoi, un journaliste surgit de nulle part pour semer la zizanie (en s’excusant de le faire), l’académie d’Oxford retourne cinq fois sa veste sans que cela change le cours de l’histoire et la maladie mentale dont est censé être atteint le personnage Sean Penn évolue miraculeusement au gré du scénario. Ce qui permet à l’acteur d’en faire des tonnes,  croyant sans doute tenir  un “rôle à Oscars”….  Pendant ce temps,  Mel Gibson mange sa barbe avec l’air de se demander ce qu’il fait là. Quand ça ne veut pas…

By |mars 24th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

12 − neuf =