Je te veux, moi non plus

//Je te veux, moi non plus

Je te veux, moi non plus

Par Ph.D

Le Pitch

Nina (Ines Reg) et Dylan (Kevin Debonne), meilleurs amis depuis l’enfance, n’ont aucun secret l’un pour l’autre. Désormais, Nina vit à Paris tandis que Dylan habite à Biarritz. Dylan a toujours pensé qu’ils finiraient ensemble mais n’a jamais sérieusement tenté sa chance auprès de Nina puisqu’elle se moque de lui à chaque fois qu’il évoque un avenir ensemble. Quand Nina quitte son petit ami et décide de partir à Biarritz pour des vacances improvisées avec ses deux meilleures amies, elle a finalement un déclic. Alors que Dylan vient de débuter une relation avec sa dernière rencontre, Nina réalise que c’est bel et bien lui l’homme de sa vie ! Pleine de rebondissements, leur histoire d’amour va être beaucoup plus compliquée que prévu…

Ce qu’on en pense

Après avoir mis “des paillettes dans sa vie” grâce au stand up et aux réseaux sociaux, l’humoriste Inès Reg débarque au cinéma avec cette comédie romantique inspirée de sa propre vie,  dans laquelle elle partage l’écran avec son compagnon Kevin Debonne. Au menu: de la tchatche et… pas grand chose d’autre. On s’ennuie ferme en attendant que les deux tourtereaux se décident à se déclarer enfin leur amour. L’humour est en dessous de la ceinture, tout est surjoué,  les personnages sont à gifler et les situations ont été vues dans environ dix mille autres romcoms beaucoup plus réussies. Côté réalisation, rien à dire non plus : même Biarritz est mal filmé.   Dans la lignée des “films d’humoristes” qui font généralement de gros bides en salles, Je te veux, moi non plus doit sans doute au Covid d’avoir évité ce destin funeste. C’est la plateforme de streaming d’Amazon, Prime Vidéo, qui en a hérité. Mais ça ne va pas mettre des paillettes dans son catalogue…

By |mars 30th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quatre × 2 =