Par la rédaction

Londres à la fin du XIXe siècle. Le docteur Jekyll est un médecin connu pour sa philanthropie et sa vertu. Mais il lutte secrètement contre de forts penchants au mal. Il décide alors d’isoler la partie de son âme fascinée par le mal et, pour cela, élabore une potion. Mais après l’avoir ingurgitée, il se transforme en un répugnant personnage : Edward Hyde, le mal incarné, avant de redevenir le bon docteur Jekyll quand l’effet de la potion disparaît. Une terrible double vie commence pour lui…  Au-delà de l’adaptation du célébrissime roman, Felicien Chauveau et le Collectif La Machine interrogent le processus créatif de Stevenson qui intervient sur scène, à la fois personnage et maître de ses marionnettes… Pour finir la saison en beauté à Anthéa Antibes.