Sans aucun remords

//Sans aucun remords

Sans aucun remords

Par Ph.D

Le Pitch

John Kelly (Michael B Jordan),  marine des forces spéciales rentre d’une mission pour la CIA lorsque sa famille est assassinée en représailles par des agents russes. En cherchant à se venger,  Kelly révèle  un complot secret qui menace d’entraîner les États-Unis et la Russie dans une guerre totale. Tiraillé entre honneur et loyauté envers son pays, il doit combattre ses ennemis sans aucun remords s’il souhaite éviter le désastre et démasquer les puissants qui sont derrière le complot.

Ce qu’on en pense

Quand ça ne veut pas… Le projet d’adaptation de  Sans aucun remords, sur les origines de John Clark, l’un des personnages les plus populaires de l’univers de Tom Clancy, remonte à … 1994 ! C’est Keanu Reeve qui devait à l’époque incarner le héros. Deux ans plus tard, Joaquin Phoenix prenait la relève puis ce fut Tom Hardy et le film ne se fit toujours pas. Il se passa 20 ans avant que le rôle ne soit finalement attribué à  Michael B Jordan (Creed) avec,  aux manettes, le réalisateur italien Stefano Sollina (Suburra, La Guerre des Cartels). Et alors que le film était enfin tourné et prêt à sortir en octobre dernier, badaboum,  la crise sanitaire l’en empêcha ! C’est la plateforme d’Amazon, Prime Vidéo,  qui en a hérité  et on ne peut pas dire que les salles aient perdu grand chose. Mélange de film d’espionnage et de vengeance,  Sans aucun remords est une série B  sans la moindre originalité, avec un scénario qui frise le ridicule, des dialogues écrits avec les pieds et des scènes d’action sans relief. La séquence post-générique (façon Avengers), qui menace le spectateur d’une suite, est sans doute une blague vu le parcours du film…

By |mai 3rd, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

cinq × un =