Christophe Alévêque n’a jamais aimé les Bisounours. Les Bisounours l’emmerdent, tout comme les inquisiteurs du nouvel ordre moral auquel il s’attaque dans son nouveau spectacle. En réponse à la dictature molle d’une pensée tiède, il raconte le monde d’aujourd’hui à son fils de 4 ans dans un nouveau spectacle intitulé Vieux con .Il fonde un club aussi, « Le Club des Vieux Cons » et sort un livre dans lequel il fustige les inquisiteurs du nouvel ordre moral. “La liberté est devenue une illusion, un vague concept, écrit l’humoriste dans sa note d’intention. Nous vivons l’âge du sucre sans sucre, de l’alcool sans alcool, de la guerre sans morts, des débats sans idées, de la route sans accidents,c de la journée sans tabac, de la rue sans voitures, du spontané sous vide, de la bière light, de la charcuterie maigre, du laitage sans lait, du steak sans viande … Stop !  Pourquoi pas un  spectacle d’humour consensuel ? “.  Ce spectacle est proposé gratuitement à tous les abonnés d’Anthéa, dans la limite des places disponibles pour fêter la réouverture du théâtre.