Billie Holyday, une affaire d’Etat

//Billie Holyday, une affaire d’Etat

Billie Holyday, une affaire d’Etat

Par LV

Le pitch

En 1939, Billie Holiday est déjà une vedette du jazz new-yorkais quand elle entonne « Strange Fruit », un vibrant réquisitoire contre le racisme qui se démarque de son répertoire habituel. La chanson déchaîne aussitôt la controverse, et le gouvernement lui intime de cesser de la chanter. Billie refuse. Elle devient dès lors une cible à abattre…

Ce qu’on en pense

Billie Holiday, une affaire d’état se base sur le livre de l’écrivain britannique Johann Hari, Chasing the Scream: The First and Last Days of the War on Drugs, paru en 2015. On y découvrait que la chanteuse avait fait l’objet d’intimidation du FBI après avoir refusé de retirer “Strange Fruit” de ses concerts. C’est ce qui a décidé Lee Daniels (Precious, Le Majordome) à refaire un biopic de Billie,  après celui de 1972 avec Diana Ross. C’est à Andra Day que revient le redoutable honneur d’incarner la chanteuse et d’interprêter ses chansons. Elle y réussit au delà de toute espérance. Sa prestation , couronnée d’un Golden Globe est la meilleure raison de voir le film, dont les séquences musicales sont particulièrement soignées. Dommage qu’on ne puisse pas en dire autant de la partie romance, Lee Daniels ayant une facheuse tendance à forcer sur le mélo.

By |juin 2nd, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

vingt − six =