L’Oubli que nous serons

//L’Oubli que nous serons

L’Oubli que nous serons

Par LV

Le pitch

Colombie, années 1980. Le docteur Hector Abad Gomez ( Javier Camara) lutte pour sortir les habitants de Medellin de la misère. Malgré les menaces qui pèsent sur lui, il refuse d’être réduit au silence. Le destin de ce médecin engagé et père de famille dévoué se dessine à travers le regard doux et admiratif de son fils…

Ce qu’on  en pense

Entre mélo, biopic et film politique, Fernando Trueba (Bianco y nero, L’Artiste et son modèle) tisse avec  L’Oubli que nous serons un film à la intimiste et universel sur l’histoire du médecin à l’origine du système de Santé publique en Colombie. Un pays marqué par la violence où il a fallu risquer sa vie pour l’imposer. Le comédien espagnol Javier Camara apporte à cette figure populaire de son pays un supplément d’humanité , alors que tout est raconté au travers de la relation qu’il entretient avec son fils, signataire de la biographie que le film adapte très fidèlement.

By |juin 9th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix-huit − quatorze =