Luca

Luca

Par Ph.D

Le pitch

Dans une très jolie petite ville côtière de la Riviera italienne, un jeune garçon, Luca, vit un été inoubliable, ponctué de délicieux gelato, de savoureuses pasta et de longues balades en scooter. Il partage ses aventures avec son nouveau meilleur ami, Alberto. Mais ce bonheur est menacé par un secret bien gardé : tous deux sont en réalité des monstres marins venus d’un autre monde, situé juste au-dessous de la surface de l’eau…

Ce qu’on  en pense

Comme son prédécesseur,  Soul, le nouveau Pixar (24e du nom) sort directement sur la plateforme de streaming Disney +. Normal, il faut bien justifier l’abonnement. Pas trop grave pour les cinéphiles : c’est un Pixar mineur qui n’a pas l’envergure des chefs d’oeuvre du studio. Mais on se laisse quand même embarquer volontiers par cette histoire de gentils monstres marins qui se transforment en humains dès qu’il touchent terre et partent à l’aventure  dans le monde des humains. Objectif : gagner la vespa mise à prix dans la course de vélo par équipes qu’organise le village côtier. Pour cela , ils devront s’associer à Giulia une gamine dégourdie du village et déjouer les ruses du caïd local. Comme son titre le laisse supposer, Luca se passe en Italie du sud, dans les années 50,  et c’est ce qui fait son plus grand charme. On retrouve un peu de l’atmosphère surannée des comédies italiennes de l’âge d’or dans cette première réalisation d’Enrico Casarosa qui a officié auparavant comme story boarder dans Ratatouille, Coco et Toy Story 4.  Gai, rythmé, ensoleillé, plein de références et de bons sentiments, Luca est le film idéal pour une séance de streaming dominical en famille.  

By |juin 18th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

17 − 4 =