A l’abordage

//A l’abordage

A l’abordage

Par Philippe DUPUY

Le pitch

Paris, un soir au mois d’août. Un garçon rencontre une fille. Ils ont le même âge, mais n’appartiennent pas au même monde. Félix (Eric Nantchouang) travaille, Alma (Ana Balgojevic) part en vacances le lendemain. Qu’à cela ne tienne. Félix décide de rejoindre Alma dans le Sud. Par surprise. Il embarque son ami Chérif (Salif Cissé), parce qu’à deux c’est plus drôle. Et comme ils n’ont pas de voiture, ils font le voyage en Blablacar avec Edouard (Edouard Sulpice). Evidemment, rien ne se passe comme prévu. Peut-il en être autrement quand on prend ses rêves pour la réalité ?

Ce qu’on  en pense

Dix ans après Un Hommes sans femme, qui avait révélé un certain Vincent Macaigne, Guillaume Brac revient au film de vacances. A l’abordage est une comédie sentimentale puisqu’il est essentiellement question d’amours de vacances,  mais aussi sociale car les protagonistes sont , comme on dit, issus de la diversité et les questions de classes se posent très vite, même au camping et en maillot de bain. Félix (Eric Nantchouang) est black et bien dans sa peau, son pote de cité,  Chérif (Salif Cissé)  est moins à l’aise avec son corps en surpoids,  mais il a la tête bien faite. Les deux commencent par se prendre la tête avec Edouard (Edouard Sulpice) étudiant de bonne famille un peu coincé qui accepte un peu contraint de les prendre en Blablacar. Mais les  affinités vont bouger au cours du voyage et du séjour au camping où ils échouent tous les trois,  dans le Diois. Après deux scènes d’ouverture parisienne, le film prend un  tour ensoleillé et vacancier trés agréable. Des couples se font, d’autres se défont. De nouvelles amitiés naissent, peut-être des vocations. Le jeu des jeunes comédiens– tous élèves du Conservatoire– est parfois limite,  mais il ne faut pas se laisser décourager: ils s’améliorent au fil des scènes et tous sont attachants. Guillaume Brac filme l’été comme un espace de liberté et d’expérimentations, où tout est permis. Avec le Covid, on avait failli l’oublier. Merci de cette piqûre de rappel !

By |juillet 21st, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

8 + 19 =