Profession du père

//Profession du père

Profession du père

Le pitch

Emile (Jules Lefebvre), 12 ans, vit dans une ville de province dans les années 1960, aux côtés de sa mère (Audrey Dana) et de son père, André (Benoît Poelvoorde). Ce dernier est un héros pour le garçon. Il a tour à tour exercé les professions de chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle… Et  André va confier à son fils différentes missions pour sauver l’Algérie, à commencer par la nécessité de tuer l’auteur de l’appel du 18 juin…

Ce qu’on en pense

Depuis Les Aveux de l’Innocent en 1996, en passant par Les Émotifs anonymes en 2010 et Marie Heurtin en 2014,  Jean-Pierre Améris s’attache à mettre en scène des personnages borderline,  dont il tire le portrait avec la délicatesse et l’humanité qui le caractérisent. Il retrouve ici  Benoît Poelvoorde (des Émotifs anonymes) pour un rôle taillé à ses mesures de père atteint de troubles obsessionnels au point de persuader son fils d’assassiner le Général de Gaulle.  Le comédien Belge est à son affaire dans cette adaptation un peu trop sage et scolaire du roman éponyme de Sorj Chalendon. 

By |juillet 28th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

18 − treize =