Gogo

Gogo

Par J.V

Le pitch

À 94 ans, une Kenyane intègre l’école de son village et devient la plus vieille écolière du monde. Mère de trois enfants, encouragée par ses 54 arrière-petits-enfants et ses camarades, Gogo se lance le défi de réussir son examen de fin de primaire et prouver qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre

Ce qu’on  en pense

Après Sur le chemin de l’école et Le Grand jour,  Pascal Plisson poursuit son exploration de l’école, de l’apprentissage  et de l’éducation avec ce nouveau documentaire tourné au Kenya. Il faut avoir un coeur de pierre pour ne pas fondre d’empathie devant cette mamie décidée à montrer l’exemple aux plus jeunes écoliers de son village,  en revenant à l’école a presque cent ans. Le réalisateur semble d’ailleurs avoir succombé au charme de l’adorable Gogo,  qu’il se contente de filmer au quotidien sans chercher à prendre de la hauteur,  ni à transcender son sujet. En version française, le film est, de plus, affligé d’un doublage calamiteux. Dommage, Gogo méritait mieux qu’un traitement scolaire. 

By |septembre 1st, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

8 − trois =